Eolinks Harps / Eoliens Sonores

is a follow up of :this idea

During the “Week of the sound” http://www.lasemaineduson.be/
After a trip in Tunisia… http://www.lefest.org/
Éoliens-sonores is now on the roof of IMAL http://www.imal.org/
- Exposition - Concert -

from Thursday 22 January 2013 to Sunday 25 January 2013
open from 14h till 18h
Opening the Thursday 22 17h30

Adresse: 30 Quai des Charbonnages Koolmijnenkaai 30 - 1080 Bruxelles Brussel 1080 - 32 (0)2 410 30 93
métro 1, 5: Comte de Flandre / Graaf van Vlaanderen
tram 51: Porte de Flandre / Vlaamsepoort
villo: Porte de Flandre / Vlaamsepoort

Olivier Meunier & Stéphanie Laforce

With the support of Ministry of Culture of the FederationWallonia-Brussels - Digital Arts, and La Fabrique de Theâtre.

“A non narrative music, that focus on our perception of the space infunction of the sound, and that doesn't require a “listening” in thetraditional sense. A process of “setting the sound in(to) space”, withthe will to create an atmosphere, a soundscape that come insuperposition to the actual sounds of the place… ”

trad. From Robin Minard's article “La musique environnementale”

The project Eolinks Harps consist in a small ensemble of electric windharps installed on roofs of the city, as each as an autonomous emitter that permit to listen to the wind music in real time. The sound produced by this instrumentarium is send by wifi on a mesh network, and retransmitted in the listening place by a specially designed sculptural reception system.

For the Festival “the week of the sound”, an emitter is placed on theroof composed of an electric wind harp and a wifi emitter, powered bysolar panels. In the exhibition room, a mixer box with a screen displaying the panorama on the roof through a webcam, and cylindricalwood speaker diffuse the sound of the wind in the space. A Bendhir is sonorised and used as a bass speaker. This traditional instrument fromthe Maghreb is transposed here in a surprising sound object. The mixer box record the sound when the wind blows, and replays it when calm arise for a continuous stream.

Exposition “l'objet son” - http://www.lefest.org

Palais Abdellia, Tunisie,

du 18 au 24 Novembre 2012

« Une musique non narrative qui met l’accent sur notre perception de l’espace en fonction du son, et qui n’exige pas une écoute dans le sens traditionnel… Un processus de mise en espace du son, dans une volonté de créer une atmosphère, un décor sonore venant se superposer aux sons des lieux… » Robin MINARD dans son article “La musique environnementale”.

Le projet Eolien Sonores consiste en un petit ensemble de harpes éoliennes électriques installées sur les toits de la ville, comme autant d’émetteurs autonomes permettant d’écouter la musique du vent en temps réel. Le son produit par cet instrumentarium est envoyé par ondes Wifi sur un mode maillé, et retransmis dans des le lieux de diffusion par un récepteur ayant un aspect plastique inédit, ainsi que sur Internet le cas échéant.

Pour l’exposition « Objets Son », une borne émettrice placée en extérieur, est composée d’une harpe éolienne électrique et d’un émetteur wifi. Elle est alimentée par deux panneaux solaires. Dans la salle d’exposition, une borne réceptrice, composée d’un écran et de haut-parleurs cylindriques en bois, retransmet le son du vent en temps réel. Un Bendir sonorisé sert de caisson de basse, cet instrument traditionnel du Maghreb, est ici transposé en un objet sonore inattendu. Un système permet l’enregistrement des séquences de grand vent, afin de pouvoir les rediffuser lors de moments plus silencieux (vent calme).

Avec le soutien du secteur arts numériques de la fédération Wallonie-Bruxelles

et de Wallonie-Bruxelles International

eoliens_sonores1.5.txt · Last modified: 2013/01/24 15:56 by olmadmin
 
Recent changes RSS feed Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki